Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Flandre Crimée, Agence immobilière PARIS 75019

L'actualité de CENTURY 21 Flandre Crimée

Constat 1er semestre 2011

Publiée le 16/07/2011

En France sur le premier semestre 2011, le prix du mètre carré a augmenté de 7.4%, mais cette hausse est nullement représentative du marché.

 

A Paris, le mètre carré a augmenté de près de 17% par rapport au mois de Juillet de l'année dernière, par contre l'Alsace, l'Aquitaine, l'Auvergne, la Bourgogne,... ont vu leur prix partir à la baisse.

 

Un constat démontre que lorsque le prix du mètre carré augmente de plus de 3%, l'activité baisse, autrement dit, le nombre de ventes diminue. Toutes les régions de France connaissent ce phénomène. Bien entendu du fait de sa grande attractivité Paris voit le nombre de ventes d'appartements diminuer en moindre mesure, environ1%.

 

L'augmentation des prix du mètre carré à Paris est dû en grande partie aux secondo-accédants. Ces personnes sont immunisés contre la hausse des prix dû fait que lorsqu'ils revendent leurs biens, ils en tirent une plus-valus. Mais cette augmentation des prix a rendu presque inexistant les acquéreurs de moins de 30 ans qui sont généralement des primo-accédants.

 

Pour garder un pouvoir d'achat correct sur le marché de l'immobilier, les français sont prêt à faire d'importants sacrifices. En l'an 2000, la durée moyenne d'emprunt était de 15.4 ans et c'est vu passer en 2010 à une moyenne de 18 ans et depuis le début de l'année du fait de l'augmentation des taux la moyenne est passé à 19 ans.

 

Pour lutter contre l'inflation, la BCE a fait le choix de relever son taux directeur. Il n'avait pas changé depuis 2008 en étant à 1%. Et c'est vu être relevé au mois d'avril à 1.25% et ce 7 Juillet Jean Claude Trichet a choisi de passer le taux directeur à 1.50%.

 

La bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs, est que les banques ont choisi de ne pas infliger une nouvelle augmentation des taux à leurs futurs cliens. Une révision est toutefois prévue pour Septembre.

Notre actualité