Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Flandre Crimée, Agence immobilière PARIS 75019

L'actualité de CENTURY 21 Flandre Crimée

Les Parisculteurs, une appellation absconse pour une vraie cause.

Publiée le 21/04/2016

 

Alors que les Écologistes disparaissent peu à peu de la scène politique, tels les Dix petits nègres d’Agatha Christie, la mairie de Paris ne cesse de promouvoir le vert comme couleur cardinale en multipliant les projets pour apporter à la capitale une touche de nature. Avec un appel aux bonnes volontés du 19e arrondissement afin qu’ils reverdissent, entre autres projets, un mur de la rue de Crimée à l’angle de la Villa Robida, les terrasses du collège Pailleron, le centre d’un îlot d’immeubles France Habitation boulevard de la Villette et, enfin, la cour et les toitures de l’hôpital Jean-Jaurès.

Des techniques modernes mais aussi traditionnelles.
Baptisé Les Parisculteurs, un néologisme aux multiples sens, l’événement inclut 47 sites parisiens, histoire d’atteindre l’objectif de 100 hectares de bâti végétalisé dont un tiers serait réservé à l’agriculture urbaine (sic). Et les habitants seront heureux d’apprendre, à cette occasion, l’existence de techniques pour le moins étonnantes : aéroponie (culture hors sol), aquaponie (aquaculture mêlant végétaux et poissons), hydroponie (horticulture hors sol), permaculture (habitat inspiré par l’écologie), vergers (ah ça, on connaît !), champignonnières (une vieille tradition à Paris), cultures en bacs ou en pleine terre, murs comestibles, toits végétaux, plantes grimpantes et descendantes, tapis de sédum (plante de rocaille résistante à la sécheresse), etc. Ouf !

Présentez votre projet !
Hormis ce soudain enrichissement lexical qui ne manquera pas de réjouir les béotiens urbanisés que nous sommes, startups, associations, investisseurs, entreprises, collectifs et autres artistes sont conviés à montrer leur intérêt pour La Cause en présentant un projet à destination de l’un de ces sites, pour peu qu’ils soient signataire de la charte « 100 hectares » mise en place par la mairie de Paris. Celle-ci précisant par ailleurs que l’acceptation de ces propositions ne relève par de la commande publique tandis que l’origine des financements reste singulièrement floue…

 

Pour en savoir davantage sur les Parisculteurs, rendez-vous sur le site qui y est dédié en cliquant ici.

Notre actualité