Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Flandre Crimée, Agence immobilière PARIS 75019

L'actualité de CENTURY 21 Flandre Crimée

La mairie de Paris fait la promotion d’une application pour louer un parking.

Publiée le 12/04/2016

 

 

Même si un Parisien sur deux, seulement, possède une voiture, l’enfer du stationnement concerne tout le monde, ne serait-ce les convives qui répugnent à répondre à votre invitation par peur de tourner des heures durant dans les rues du quartier à la recherche d’une improbable place pour se garer. Aussi, depuis quelques années, les applications dédiées se multiplient-elles afin de résoudre ce problème pour le moins récurrent. Et la dernière en date, plébiscitée par la mairie du 19e arrondissement qui en fait la publicité sur son site internet, Yespark, propose à chacun d‘entre nous d’utiliser les parkings de bailleurs sociaux.

Une application ultra simple.
D’un point de vue pratique, l’affaire se montre aisée : vous téléchargez l’application (Apple ou Android), vous choisissez votre parking et en quelques clics vous accédez à votre place puisque son accès est rendu possible par ledit logiciel installé sur votre smartphone, transformé pour l’occasion en télécommande. Tout aussi simplement, si d’aventure le ciment du voisin vous semblait plus attrayant que le vôtre, vous pouvez changer de place voire de parking, à tout instant, sans que cela n’occasionne de dépense supplémentaire. Le tout sans engagement, sans caution et sans préavis. Elle n’est pas belle la vie ?

Rien n’est gratuit en ce bas monde.
Reste la question du prix. Par exemple, pour accéder à un parking situé au 64, rue Compans, près des rues de Crimée et des Lilas, il vous en coûtera quelque 90€. Certes, l’endroit dispose d’une vidéosurveillance et d’un gardien mais ça n’est pas donné… Autre illustration tarifaire, dans le 19e arrondissement également, au 107, rue de l’Ourcq : 110€ par mois. Si l’application Yespark semble absolument irréprochable quant à son fonctionnement, on peut s’interroger sur le modèle économique ou, plus simplement, sur les catégories de Parisiens que cela peut intéresser… L’avenir le dira. En attendant, vous pouvez toujours errer dans les rues de la capitale en quête du Graal stationnesque…

Pour en savoir davantage sur YesPark, cliquez ici.

Notre actualité